MEMBRE
Recherche RECHERCHE

CALENDRIER

Avant
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3
Après
  • 23 JANVIER : BOURGOGNE-FRANCHE-COMTé / CôTE-D'OR / TALANT (21)

    Visite de l'ECRIN à Talant
    Dominant le vallon, aux avant-postes du vieux centre et face à la ville moderne, le complexe Marie Thérèse Eyquem occupe une place singulière et privilégiée sur la commune de Talant.
    Il profite de son superbe isolement pour exprimer et concentrer sur lui une grande part de la vie sportive et culturelle de la ville.
    La topographie et les contraintes réglementaires obligent à densifier les fonc- tions et trouver un accord architectural et technique entre l’existant et le projet. Il s’agit, dans le cas présent, de composer un ensemble fonctionnel et cohérent, en tenant compte de contraintes fortes et d’objectifs imposés telles que :
    -Permettre le fonctionnement simultané de toutes les salles,
    -Intégrer le passage en 1ère catégorie de l’équipement ce qui augmente les exigences en matière de sécurité incendie,
    -Disposer d’un périmètre extérieur restreint et rester dans la limite d’une surface de plancher constructible réduite.
    Un traitement unique des façades réunit l’existant et les extensions dans un seul et même langage qui donne un nouveau visage aux entrées.
    Ce traitement est composé de lames verticales fines et serrées, au ton rouille en accord avec les débords de toiture existants ; il offre une protection à la fois solaire et mécanique (façade principale orientée Est et Sud Est) et intègre les ossatures support des auvents sur les entrées.
    Le bloc de l’ancienne cuisine, non fonctionnel, est déconstruit, il laisse la place à une baie vitrée qui offre à la salle polyvalente une nouvelle ouverture et une terrasse sur toute sa largeur vers le vallon.
    Une structure est montée dans le volume par l’assemblage de petits éléments de charpente qui constituent une poutre treillis indépendante de la structure existante, et se prolonge à l’extérieur en terrasse loggia panoramique.
    Le volume créé ne touche pas les parois latérales et laisse de grands vides qui enri-chissent la lecture de l’espace polyvalent.
    Le volume de la salle, massif et minéral, impose à l’entrée du site sa silhouette de proue et signale l’équipement au lointain.
    Détails >>
  • 29 JANVIER : AUVERGNE-RHôNE-ALPES / HAUTE-SAVOIE / ANNECY (74)

    Visite de la Mairie d'Annecy Cran-Gevrier
    La Mairie rénovée, bâtiment emblématique de la commune déléguée de Cran-Gevrier, revalorise le quartier, fort de son passé industriel en pleine mutation, et offre aux citoyens un nouvel espace public.
    Inscrit dans la politique urbaine engagée, le choix de rénover la Mairie plutôt que de la reconstruire était le premier pas de la collectivité pour engager un projet environnemental et durable.
    La réduction de 70% des consommations énergétiques du bâtiment, le soin accordé à la qualité de la lumière des espaces de travail, le choix des matériaux utilisés (façade bois préfabriquée et parement minéral) et de leur mise en œuvre, permettent une réalisation respectueuse de l’environnement et de ses usagers.
    La restructuration de l’ensemble du bâtiment a permis à la collectivité de réorganiser ses services , d’accueillir de nouvelles fonctions, et d’offrir ainsi des qualités d’usage et de confort optimales pour les utilisateurs et usagers.
    Détails >>
  • 31 JANVIER : NOUVELLE-AQUITAINE / PYRéNéES ATLANTIQUE / PAU (64)

    Visite du Stade du Hameau de Pau
    La réhabilitation et l’extension du stade du Hameau vise à répondre à deux prérogatives : palier à l’affluence nouvelle du stade liée à la montée du club en TOP 14 ainsi que répondre favorablement aux critères du « label stade LNR ».
    Notre intervention repose sur la création d’une nouvelle tribune afin de créer une jonction architecturale entre les deux tribunes déjà existantes. Cette nouvelle structure crée un ensemble continu en forme de « U » permettant désormais d’accueillir 18 300 places (contre 13 805 auparavant). La construction de cette tribune permet de protéger les usagers des vents dominants (nord et ouest) pour ainsi bénéficier de meilleures conditions de jeu pour les sportifs tout en améliorant le confort des spectateurs.
    L’organisation du stade a été entièrement repensée. Les installations implantées de façon désordonnée(chapiteaux, constructions modulaires , bodega, bureaux, locaux...) ont laissé place à un ensemble organisé réuni en une seule et même structure. La circulation du visiteur se fait désormais plus intuitivement.
    L’architecture du stade associe à la fois élégance et légèreté par la mise en place de ses fléaux en porte à faux soutenant la toiture galbée. La couverture dessine un arc tendu, surface géométriquement réglée, issue d’une technicité éprouvée, garante d’une rapidité d’exécution. Le bord d’attaque de l’auvent est recouvert d’un bardage translucide qui donne une sensation de finesse à l’ensemble. L’habillage de la coque extérieure du stade est traité en bardage métallique perforé laqué blanc qui assure un filtre inédit de la lumière naturelle le jour et crée un halo lumineux la nuit.
    Détails >>
  • 05 FéVRIER : NOUVELLE-AQUITAINE / GIRONDE / BORDEAUX (33)

    Visite du siège social Crédit Agricole Aquitaine à Bordeaux
    Le bâtiment du siège du Crédit Agricole Aquitaine a pour ambition de valoriser le site industriel et portuaire du quartier des Bassins à Flot dans lequel il s’insère, en réinterprétant ses codes formels et en amorçant un dialogue entre l’histoire du lieu et l’architecture contemporaine.

    Le jeu de volumes du bâtiment suit le principe d’un socle rythmé de tru- meaux en pierre de teinte crème, coiffé de généreuses terrasses sur les- quelles se posent des «maisons» vêtues d’aluminium anodisé bronze à toi- tures rampantes, dans la continuité des couleurs de la ville de Bordeaux.

    Les différents espaces de travail ou accueillant le public s’articulent autour de lieux communs, reliés les uns aux autres par de larges façades vitrées, des terrasses de jardins suspendus et des patios, apportant lumière, vues et convivialité à chacun d’entre eux. Des teintes douces ac- compagnent ces espaces valorisés dans une atmosphère reposante tout le long du parcours.

    Les espaces dédiés à la gouvernance viennent couronner en partie le bâtiment sur deux étages. Ils s’affirment comme un double attique « perchoir » bénéficiant de points de vue exceptionnels sur le grand paysage bordelais : la Cité du Vin et le pont d’Aqui- taine d’un côté, le pont Chaban-Delmas et le centre historique de Bordeaux de l’autre.
    Détails >>
  • 19 FéVRIER : ILE-DE-FRANCE/ YVELINES/ GARGENVILLE (78)

    Visite du Groupe Scolaire de Gargenville
    Dans le cadre de son développement, la Commune de Gargenville a engagé un programme d’urbanisation de la partie sud de son territoire, lequel s’est traduit par la création de l a ZAC des Hauts de Rangiport.
    Le groupe scolaire Jeanne Couvry répond donc l’augmentation des effectifs scolaires liée à cette urbanisation.

    Le nouveau groupe scolaire s’implante sur un ilot de 3700 m² ceinturé au Nord par la rue Simone Veil et à l’Est par une coulée verte pénétrante et
    traversante sur l’ensemble de la ZAC, véritable axe majeur de ce nouveau quartier.

    En conséquence, les concepteurs ont retenu pour développer le projet les options suivantes :

    •Produire une architecture adaptée à l’image globale de la ZAC.
    • Positionner l’entrée du groupe scolaire sur la coulée verte de sorte à implanter le hall en position centrale des trois entités fonctionnelles (périscolaire, maternelle, élémentaire).
    •Développer une implantation des différentes fonctions de l’école dans une géométrie très organisée, essentiellement basée sur l’orthogonalité. Cette disposition autorise des liaisons simples et facilement repérables depuis le hall.

    Les façades du bâtiment à rez-de-chaussée sont constituées par des parements en béton matricé.
    Celles de l’étage viennent en débord, elles sont encadrées par des bandeaux métalliques, venant ceinturer l’isolation extérieure, un arrière-plan recevant une vêture colorée protégeant l’isolation extérieure.

    Les façades de la bibliothèque du groupe scolaire positionnée à l’angle Nord-Est de l’équipement sont traitées entièrement en murs rideaux recevant des vitrages alternativement clairs et colorés.

    Ces dispositions permettent de renforcer la perception volumétrique de l’école à un point stratégique de la ZAC puisque situé à l’angle de la rue Veil et de la Coulée Verte.
    Détails >>
  • 26 FéVRIER : NORD-PAS-DE-CALAIS / HAUT-DE-FRANCE / LILLE (59)

    Visite du Rectorat de Lille
    Le projet s’organise autour d’un espace central planté, lieu d’accès, d’échange et de détente. Il remonte en pointe vers l’ouest proposant un soulèvement du bâtiment pour créer, depuis l’accès au site, une ouverture et un appel vers le coeur d’îlot et le hall.

    La façade extérieure présente une double peau protectrice en verre alors que l’intérieur du patio est habillé de bois avec des coursives, en interface avec le jardin.

    Le jeu des toitures végétalisées permet une protection des nuisances sonores du périphérique, l’entrée du soleil dans le jardin intérieur et la préservation de l’ensoleillement des constructions voisines. Le projet est annoncé avec des performances thermiques bonifiées de 20% par rapport à la réglementation thermique actuelle.

    Le jury a apprécié la clarté de la conception du bâtiment et ses qualités d’insertion dans son environnement urbain.

    La présentation du projet sera accompagné d’une partie technique par ARCORA (Bureau d’études façades) qui présentera le principe des façades doubles peau.


    La présentation du projet sera accompagné d’une partie technique par ARCORA (Bureau d’études façades) qui présentera le principe des façades doubles peau
    Détails >>
 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : Facebook   Twitter   Youtube