MEMBRE
Recherche RECHERCHE

CALENDRIER

Avant
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Après
  • 13 SEPTEMBRE : GRAND EST / MARNE / FAGNIèRES (51)

    Visite de La Maison de la Chasse et de la Nature
    En osmose avec les lignes horizontales de la plaine champenoise, le bâtiment semble s’extraire du sol. Il s’élève lentement, se déplie, s’allonge, pour dessiner un nouvel horizon.

    Lignes tendues, profils brisés, pliages : le volume prend toute sa place dans son milieu naturel. Il s’habille de matières qui évoquent le monde du vivant : façades-carapaces en écailles de bois, plans inclinés végétalisés, parois de bétons telluriques.

    Ces formes dissimulent un plan efficace, organisé par fonctionnalités clairement exprimées. Les espaces travaillés avec soin sont baignés de lumière naturelle, et ouverts sur une nature omniprésente.

    Nouveauté :
    Nos événements sont éligibles pour la déclaration de formation continue auprès de l’Ordre des Architectes au titre de «formation complémentaire» de 4h. Une attestation de présence vous sera envoyée suite à la rencontre.
    Détails >>
  • 25 SEPTEMBRE : OCCITANIE / GARD / NîMES (30)

    Visite du Musée de la Romanité de Nîmes
    COMPLET - merci d'envoyer un mail à thomas@clubprescrire.com pour figurer en liste d'attente

    Le Musée de la Romanité établit un dialogue architectural fort entre deux bâtiments séparés par deux mille ans d’Histoire. Il prend place sur l’épine dorsale du site, autrefois limite entre la ville médiévale et la ville moderne.

    Sur ces vestiges se superposent vingt siècles de strates urbaines et autant de morceaux d’architecture représentatifs. C’est là le patrimoine exceptionnel de la ville de Nîmes.

    La proposition d’Elizabeth de Portzamparc se traduit par un dialogue par opposition et complémentarité. Les vingt siècles d’Histoire qui séparent ces deux bâtiments requièrent la mise en place d’un dialogue juste, malgré leur différence.

    Deux géométries, deux matériaux, deux modénatures se répondent : face à la masse de pierre et au dessin magnifique des arcs verticaux que Rome a légué, le bâti rayonne en une présence claire, lumineuse, une architecture contemporaine fluide et diaphane dont les drapés horizontaux semblent en lévitation sur le site et sur le jardin archéologique.

    Avec le Palais de Justice qui lui fait face, c’est une nouvelle vision de la place du parvis et de la courbe des Arènes que le bâtiment du Musée cadrera : sa légèreté, face à la massivité classique, crée un dialogue de façon respectueuse et exceptionnelle.

    Entre le café et le hall d’entrée du musée, une large rue intérieure, traversable même lorsque le musée est fermé, relie le parvis au jardin archéologique en suivant les traces des vestiges romains. Cette voie semi-publique crée une ouverture visuelle et un accès vers le jardin archéologique, attirant les piétons et mettant en avant l’axe romain entre les vestiges et les Arènes. Au coeur de ce passage, un atrium de 17 mètres de hauteur dévoile une scénographie des fragments de la Source, nous incitant à découvrir le musée.

    Depuis le hall, le visiteur est aspiré par les jeux de courbes des escaliers Chambord et invité à suivre un parcours tout en ascension. La montée s’effectue par des rampes très douces offrant des points de vue hauts sur les collections. De larges fenêtres ouvrent les salles vers le jardin et vers les Arènes. Le toit terrasse, aboutissement du parcours, offre un panorama sur 20 siècles d’Histoire nîmoise, sur la Tour Magne et sur toute la ville de Nîmes.

    COMPLET - merci d'envoyer un mail à thomas@clubprescrire.com pour figurer en liste d'attente
    Détails >>
  • 02 OCTOBRE : LUXEMBOURG / LUXEMBOURG VILLE

    Visite de Vauban, Ecole et Lycée français de Luxembourg
    Situé dans un site emblématique du développement actuel de Luxembourg, le site VAUBAN est un complexe scolaire d’envergure de 45 000 m² sis sur une parcelle de 5 hectares.

    S’il s’agit du projet de rassemblement de l’École Élémentaire Française et du Collège et Lycée Français de Luxembourg, l’offre s’adresse plus largement à une trentaine de nationalités d’enfants inspirés par l’enseignement francophone.

    Tous les degrés de l’enseignement y sont couverts, et les multiples équipements confèrent au projet une allure de programme universitaire.

    Le projet se développe au-delà de sa centaine de salles de classe et comporte des bibliothèques,
    gymnases, laboratoires de sciences, salles multi-activités, réfectoires avec cuisine de confection, salle des fêtes, un auditorium de 380 places, et un parking couvert.

    L’enveloppe du bâtiment a été conçue en pierre et ses ouvertures participent activement à son concept climatique.

    Le projet s’inscrit dans une démarche de conception pérenne et représente aujourd’hui un équipement scolaire de référence dans la Grande Région.

    Maître d’ouvrage : VAUBAN - École et Lycée Français de Luxembourg

    Maître d’oeuvre : Stéphane GUTFRIND architecte – ATELIER D’ARCHITECTURE DU CENTRE

    Surface : S.H.O.N totale 45 000 m²

    Coût des travaux : 98 M€ H.T. – livraison en deux phases 2017 et 2018
    Détails >>
  • 16 OCTOBRE : NOUVELLE AQUITAINE / LOT-ET-GARONNE / AGEN (47)

    Visite du Stadium municipal de la ville d’Agen (47) 
    Le stadium municipal conçu pour la ville d’Agen par l’architecte Roland Jossilevitch à été inauguré le 24 octobre 1965 pour accueillir des compétitions sportives et des manifestations culturelles .Edifié en béton sur une place désaffectée derrière la bourse du travail ,il est caractérisé par sa rotonde intégrant les espaces d’accueil du public desservis par un escalier monumental et ses parements de façade en pierre éclatée . 

    La piscine occupant les deux tiers du rez de chaussée d’un bâtiment qui a vu de nombreuses générations d’Agenais apprendre à nager été fermée le 31 mars 2002 après la réalisation du nouveau centre nautique sur la Zone Sud de l’agglomération . .En novembre 2015 la ville d’Agen engage le projet de requalification du volume de la piscine de 12 mètres de hauteur pour y créer un pole d’arts martiaux et de sports de combat permettant des compétitions régionales . 

    Le projet retenu qui nécessite la création d’un niveau est caractérisé par la préservation de l’apport de la lumière naturelle depuis les ouvertures préservées au sud sur tous les espaces réaménagés ou créés , ainsi qu’une transparence visuelle transversale sur les différentes activités. 

    Le niveau rez de chaussée présente trois aires de combats plus particulièrement pour le judo , le karaté,et l’aïkido .Ils sont implantés dans la surface des bassins comblés jusqu’à l’altimétrie suffisante sous le plancher créé. Ces aires de combat avec leurs gradins permettant un potentiel de 266 spectateurs peuvent être cloisonnées par des parois mobiles pour permettre une polyvalence d’activité simultanée .Ce niveau regroupe également les vestiaires , sanitaires et espaces de rangement pour les différents matériels . 

    L’étage partiel ,réalisé pour la salle d’armes , est implanté au centre du volume de l’ancienne piscine .Il comporte neuf pistes d’escrime sous la voûte des gradins de la grande salle de basket contiguë qui sont préservés pour assurer la lisibilité du volume initial d’inscription des différents pôles d’activités sportives . 

    Les accès du bâtiment sont maintenus pour permettre une plage horaire d’utilisation la plus souple possible tout en permettant le contrôle de sécurité des différents usages.Pour les grandes manifestations , le public accède depuis l’escalier monumental de la rotonde sur l’espace d’accueil .Largement vitré sur le volume de l’ancienne piscine il bénéficie d’une vue panoramique sur la salle d’armes suspendue avec ses séquences vitrées et les tapis colorés des aires de combat en contre bas . 

    L’identité architecturale du bâtiment n’est pas modifiée .La reconfiguration des espaces avec la création d’un nouveau volume ne font aucune référence avec leur utilisation antérieure .Elle s’intègre harmonieusement par le choix d’une conception sobre qui respecte le dessin initial , en s’appuyant sur les qualités des matériaux et une harmonie chromatique qui limite les teintes trop vives. L’attention s’est également portée sur le maintien de la mémoire d’un lieu cher aux Agenais par la conservation de la mosaïque murale évoquant un thème aquatique ainsi que la grande pendule lumineuse . 

    Malgré les difficultés techniques de réalisation du plancher de la salle d’armes en éléments préfabriqués en acier sur une portée de 18 mètres dans un volume aux accès limités , le délai d’exécution des travaux de 12 mois à été respecté . Le nouvel équipement sportif régional d’un cout de 3M€ a été inauguré le 16 septembre 2017 .
    Détails >>
 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : Facebook   Twitter   Youtube